SOMMAIRE
Vous êtes ici :

La période d’essai en restauration

Le contrat de travail dans la restauration peut prévoir une période d’essai permettant à l’employeur d’évaluer les compétences du salarié. Les règles varient selon le type de restauration (restauration traditionnelle ou restauration rapide).

Pikol SIENG docteur en droit, diplômé de l’Université Jean Moulin Lyon 3, enseignant en droit privé au sein des établissements d’enseignement supérieur privés et publics. Passionné par les évolutions relatives au « No-Code« , au legal design et à l’automatisation des documents juridiques, il rend le droit plus accessible. Il est également fondateur du site legal-booster.fr.

Ce document est une information juridique à caractère documentaire. Il ne peut pas être considéré comme un conseil juridique. Il ne vous dispense pas de consulter un professionnel qualifié.

La période d’essai en restauration : dispositions communes 

Quel que soit le type de restauration, la période d’essai et la possibilité de la renouveler ne se présument pas. Elles sont expressément stipulées dans la lettre d’engagement ou le contrat de travail.

La période d’essai en restauration traditionnelle

Au cours de la période d’essai ou de son renouvellement, l’une ou l’autre des parties peut rompre le contrat de travail sans préavis ni indemnités de rupture. La période d’essai terminée, l’engagement est réputé conclu ferme.

La période d’essai en restauration traditionnelle varie selon le type de contrat de travail.

La durée de période d’essai en restauration traditionnelle : CDI

Selon la convention collective HCR, la période d’essai en restauration traditionnelle dans un CDI, ainsi que sa durée, devra obligatoirement être prévue dans le contrat de travail ou la lettre d’embauche.

La durée de la période d’essai en restauration traditionnelle est de :

Salarié

Durée de période d’essai

Nombre de renouvellement de période d’essai possible

Cadre supérieur

Accord de gré à gré

1 fois

Cadre

3 mois

1 fois

Agents de maîtrise

2 mois 

1 fois

Autres salariés

1 mois 

1 fois

Le renouvellement n’est pas applicable aux salariés de niveau I, échelon 1.

En cas de renouvellement de la période d’essai en restauration traditionnelle, un accord écrit devra être établi entre les parties.

La durée de période d’essai en restauration traditionnelle : CDD

Pour un CDD, la durée de période d’essai en restauration traditionnelle est soumise aux dispositions classiques prévues par le Code du travail.

La période d’essai en restauration rapide

La durée de période d’essai en restauration rapide : CDI

La convention collective de la restauration rapide prévoit des durées de période d’essai plus courtes que celles prévues par la loi. 

Pour les salariés en CDI, la durée de la période d’essai en restauration rapide est déterminée comme suit :

Salarié

Durée de période d’essai maximale, y compris le renouvellement

Nombre de renouvellement possible

Cadres

6 mois 

1 fois

Agents de maîtrise

4 mois 

1 fois

Employés niveau 3

2 mois

1 fois

Autres ouvriers et employés

1 mois

1 fois

La durée de période d’essai en restauration rapide : CDD

Pour les CDD, la durée de période d’essai en restauration rapide est soumise aux dispositions classiques prévues par le Code du travail.

Legal Booster : Solution pour la Gestion juridique de votre entreprise

Découvrez les solutions de LEGAL BOOSTER pour la création et la gestion de votre entreprise.

Contactez l'équipe Lex-Resto

Pour toutes questions et suggestions, merci d'adresser votre demande via ce formulaire. Nous vous répondons généralement en 24 heures.