Les informations sur les allergènes : obligation du restaurateur

Temps de lecture : 3 minutes
Les allergènes sont un enjeu de santé publique. En effet, l’article R412-12 du code de la consommation oblige les restaurateurs à délivrer aux consommateurs les informations sur les denrées alimentaires provoquant des allergies ou des intolérances.
fruits à coque - allergènes
Allergènes – fruits à coque

Le restaurateur doit :

  • soit porter à la connaissance du consommateur les informations sur les allergènes, sous forme écrite, de façon lisible et visible ;
  • soit porter à la connaissance du consommateur les modalités d’accès aux informations sur les allergènes, sous forme écrite. 

ASTUCE : Les informations sur les allergènes peuvent être affichées à l’entrée du restaurant ou sur le site internet du restaurant.

Le Règlement (UE) du Parlement européen et du Conseil du 25 octobre 2011 prévoit 14 allergènes faisant l’objet d’information des consommateurs des denrées alimentaires.

 

1.

 

Céréales contenant du gluten, à savoir blé, seigle, orge, avoine, épeautre, kamut ou leurs souches hybridées, et produits à base de ces céréales, à l’exception des:

a)

sirops de glucose à base de blé, y compris le dextrose ;

b)

maltodextrines à base de blé ;

c)

sirops de glucose à base d’orge ;

d)

céréales utilisées pour la fabrication de distillats alcooliques, y compris d’alcool éthylique d’origine agricole.

 

2.

Crustacés et produits à base de crustacés.

 

3.

Œufs et produits à base d’œufs.

 

4.

Poissons et produits à base de poissons, à l’exception de :

a)

la gélatine de poisson utilisée comme support pour les préparations de vitamines ou de caroténoïdes ;

b)

la gélatine de poisson ou de l’ichtyocolle utilisée comme agent de clarification dans la bière et le vin.

 

5.

Arachides et produits à base d’arachides.

 

6.

Soja et produits à base de soja, à l’exception:

a)

de l’huile et de la graisse de soja entièrement raffinées ;

b)

des tocophérols mixtes naturels (E306), du D-alpha-tocophérol naturel, de l’acétate de D-alpha-tocophéryl naturel et du succinate de D-alpha-tocophéryl naturel dérivés du soja;

c)

des phytostérols et esters de phytostérol dérivés d’huiles végétales de soja;

d)

de l’ester de stanol végétal produit à partir de stérols dérivés d’huiles végétales de soja.

 

7.

Lait et produits à base de lait (y compris le lactose), à l’exception :

a)

du lactosérum utilisé pour la fabrication de distillats alcooliques, y compris d’alcool éthylique d’origine agricole ;

b)

du lactitol.

 

8.

Fruits à coque, à savoir : amandes (Amygdalus communis L.), noisettes (Corylus avellana), noix (Juglans regia), noix de cajou (Anacardium occidentale), noix de pécan [Carya illinoinensis (Wangenh.) K. Koch], noix du Brésil (Bertholletia excelsa), pistaches (Pistacia vera), noix de Macadamia ou du Queensland (Macadamia ternifolia), et produits à base de ces fruits, à l’exception des fruits à coque utilisés pour la fabrication de distillats alcooliques, y compris d’alcool éthylique d’origine agricole.

 

9.

Céleri et produits à base de céleri.

 

10.

Moutarde et produits à base de moutarde.

 

11.

Graines de sésame et produits à base de graines de sésame.

 

12.

Anhydride sulfureux et sulfites en concentrations de plus de 10 mg/kg ou 10 mg/litre en termes de SO2 total pour les produits proposés prêts à consommer ou reconstitués conformément aux instructions du fabricant.

 

13.

Lupin et produits à base de lupin.

 

14.

Mollusques et produits à base de mollusques.

 


Posez une question juridique

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *